PINO custom - aluminium frame 2009 (pinohase)  Avis des utilisateurs  pinohase  23-Jun-2012 13:20  0  3506 lectures

pino_small.jpg
Le montage du tandem (vidéo Hasebikes) :





- Pino basic (Pino sans fourche télescopique),
- moyeu Rolhof avec 14 vitesses (plateau 52 dents - pignon 17 dents),
- moyeu dynamo SON,
- kit enfant avec la ceinture de sécurité et sangles pour les cales pieds,
- double béquille centrale,
- poignées Ergo Grips,

Les accessoires supplémentaires ont été rajoutés au tandem Pino :

- selle Brooks Flyer Lady ou Brooks professionnel,
- porte-bagages arrière Tubus Cargo,
- support de guidon Minoura pour GPS,
- sonnette type hollandaise,
- sacoche Ortlieb (3 litres) fixée derrière le siège avant,
- rétroviseur Busch & Muller.


1 - A la réception du tandem en magasin :


Le dossier client ne comprend pas les clés Alen recommandées dans le manuel. Il convient de prévoir son jeux de clé pour ne pas être pris au dépourvu de retour à  son domicile (si vous envisagez de démonter directement le tandem).

N.B. : Le manuel n'étant pas disponible en langue française, www.pinohase.fr a proposé à  la société Hase une traduction du manuel.

2 - Le kit enfant :

Le pédalier enfant est très facile à  installer. Un système de serrage par crochet permet de fixer fermement le pédalier sur la partie avant du cadre (pas la baume). Le pédalier ne tourne pas une fois fixé. Les sangles des cales pieds permettent à  l'enfant de pédaler en toute sécurité (les pieds ne tombent pas).



Le kit enfant en vidéo :

   


Par contre, il manque une ligne « guide» pour centrer correctement le pédalier ainsi qu'un repère sur le kit enfant. La pose et la dépose du pédalier a eu pour conséquence d'abimer l'autocollant « pino » fixée sur la peinture de la baume.



Le tendeur de chaine se règle aisément en desserrant la vis d'attache sous le siège. Il suffit de repousser vers l'avant le tendeur et de resserrer celle-ci. Il faut veiller à  ne pas trop tendre la chaine et à  laisser un petit jeu à  la chaîne. Pour vérifier la bonne tension, les manivelles du pédalier enfant doivent tourner facilement (sans forcer) en arrière.

=> Les problèmes techniques du kit enfant :

- Lors de la première installation du kit enfant, le pédalier adulte fixé sur la baume n'avait pas été retiré. Il était alors difficile de régler les manivelles du pédalier enfant avec celle du pédalier adulte. Elles ne restaient pas toujours parallèles. Il est donc préférable d'enlever le pédalier avant avec un arrache manivelle et de réduire la longueur de la chaine avec un dérive-chaine.

- Pour le kit enfant, les deux tubes intérieurs de protection de la chaine doivent être enlevés. J'ai été obligé de courber les pattes de fixation en acier et de poser des colliers plastiques.



3 - Confort et tenue de route


La première surprise quand on découvre le Pino, c'est son étonnante stabilité. Il est très facile à  manoeuvrer le tandem à  quelques vitesses que ce soient. A très faible vitesse dans les côtes (4-5km/h), le tandem n'est pas déséquilibré et il est encore possible de continuer à  pédaler en côte. En descente, il est possible d'atteindre des vitesses élevées (52 km/h) sans ressentir un flottement de la direction.

Le rayon de braquage est très court gràce à  la position de la roue avant sous le siège. Les manoeuvres pour effectuer un demi-tour sont alors aisées.

J'ai apprécié les poignées Ergo Grips pour le confort et le changement de position en ligne droite. Elles permettent d'avoir une position plus verticale pour les montées. Le seul défaut de cette option est son prix anormalement élevé.


4 - La fourche


La fourche d'origine du Pino est le modèle en aluminium. Après plusieurs parcours en terrain caillouteux, la fourche n'a présentée aucun signe de faiblesse. Le confort est certes limitée par rapport aux fourches suspendues mais d'une façon générale, elle convient parfaitement pour un usage routier ou sur des terrains peu accidentés (sous bois, routes gravillonnées, ...).

Lors des virages à  gauche, la biellette touche la partie supérieure du cadre. Il faudrait usiner le cadre pour enlever le frottement.



Après 500 km, aucun resserrage de la direction n'a été fait.


5 - Freinage :


Le freinage (Magura Louise)est très puissnat et sur des reliefs montagneux, il est suffisant pour arrêter sans aucune difficulté le tandem.

Par contre, j'ai rencontré un problème de surchauffe (?) des freins. Lors de la descente du Mont D'Or : (10 % de moyenne sur 5 km avec des passages à  21%), j'ai constaté un échauffement trop rapides des étriers et une odeur de brulé est apparu (sans fumée), j'ai préféré terminer la descente à  pieds dans les passages les plus raides. J'ai dé ensuite m'arrêter plusieurs fois pour le reste de la descente en raison de l'odeur de brulé.

Les freins aurait-ils pu résister à  cette descente de plusieurs kilomètres avec une pente moyenne de 10% ? Qu'elle serait alors la duré de vie des plaquettes ? Les freins ont-ils perdu de leur puissance ?

Les étriers de freins étaient brulant ainsi que les disques mais ils ont rapidement refroidis lors des passages plats.


6 - Le Rohloff (plateau 52 dents - pignon 17 dents)


Si le Rohloff apporte un confort sans pareil pour passer les vitesses à  l'arrêt ou en côte, le développement minimum du 52*17 est un peu juste. Un plateau de 44-46 dents (plus un pignon arrière de 16 dents) serait peut être plus appropriés pour mouliner un peu plus. Toutefois grimper des côtes à  moins de 5km/h peut poser de problèmes d'équilibre si le tandem est lourdement chargé.

Vitesse relevé avec le Rohloff :
- sur une route menant au Mont d'Or, (partie basse du parcours compris entre 5 et 10 % %), la vitesse était comprise entre 3,5 km et 6km.
- j'ai pu grimper des pentes jusqu'à  10% mais uniquement sur des courtes distances (100 m à  200 m).
- vitesse maximum en descente : 52km/h.

Le Rohloff est idéal et il est très fiable. En 500 km, une seule fois les vitesses ont sauté d'un rapport à  l'autre ! Bruit léger en vitesse 7 mais c'est vraiment pas un problème, c'est même un bruit sympa qui change des bruits habituels !

En roue libre dans une descente, il est possible de diminuer le bruit si vous êtes dans un rapport supérieur à  la vitesse 7 (8 à  14), il suffit de changer de vitesse vers une vitesse inférieure à  8 (7 à  1).


7 - siège avant :


Le siège avant est confortable même si la toile a tendance à  facilement tourner sur les montants du siège.

Un serrage de la patte de fixation au cadre est souvent nécessaire pour éviter au siège de grincer !

Il serait intéressant de réaliser des filetages sur les montants dos du dossier pour pouvoir adapter ses propres accessoires (fixation de sangles, de sacoches avant, ...).

De même, il est indiqué qu'il est possible d'attacher les portes-bidons sous le siège avant. Je n'ai pas pu tester cet accessoire.


8 - la béquille double :


Rien à  signaler sur cet accessoire sinon qu'elle est indispensable pour le confort et la facilité qu'elle apporte pour installer un enfant à  l'avant du tandem.

N.B. : il faut régler la fixation de la béquille en fonction du type de fourche installé sur le tandem (3 positions possibles).


9 - Eclairage Lumotec :



Description :

Feu avant pour vélo Lumotec IQ Fly Plus Senso sur dynamo-moyeu de Busch + Muller Il est facile de reconnaitre le Lumotec IQ Fly du premier coup : il n'y a pas d'ampoule dans le réflecteur.
Ce réflecteur est très design et tout nouveau. A la place de l'ampoule, une LED de puissance est
utilisée comme source lumineuse indirecte. Un simple coup d'oeil au réflecteur "vide" vous fait
comprendre pourquoi Busch and Muller ont choisi comme slogan "Rien que de la lumière" pour leur éclairage IQ-TEC. La zone éclairée par ce type d'éclairage est uniformément illuminée sur une distance optimum grà¢ce à  ses 40 lux, et deux fois plus large qu'un réflecteur "classique".

Ce feu avant pour vélo ultra puissant est spécialement conçu pour être alimenté par la dynamo dans le moyeu de votre roue avant.
La fonction "plus" indique que ce phare avant pour vélo est équipé d'un condensateur qui garde le feu allumé même lorsque vous êtes à  l'arrêt : vous restez donc visible même au feu rouge.
Pour plus de sécurité avec la fonction "Senso", l'éclairage se met en marche automatiquement lorsque vous utilisez votre vélo et que la luminosité baisse, grà¢ce à  son détecteur de mouvement et sa cellule photovoltaïque.

Plus : indique une fonction de feu de position (par le biais d'un condensateur ; aucun accu, aucune pile n'est nécessaire) pour tous les feux entrainés par la dynamo et qui ne sont pas équipés d'un système de déclenchement automatique.


Senso : ce terme désigne le système d'allumage automatique des feux Busch and Muller grà¢ce aux capteurs de mouvement et de luminosité.


=> l'éclairage est très puissant et il apporte une impression de sécurité importante en pleine nuit. Il est possible de régler le faisceau lumineux plus ou loins incliné. L'éclairage est proche des 40lux et j'ai eu plusieurs appels de phare de véhicule arrivant en sens inverse (éclairage peut-être un peu trop haut ?).

L'assemblage du cadre est assez délicat à  effectuer sans endommager les faisceaux électriques du Pino, c'est pourquoi il est judicieux d'enserrer les cà¢bles éléctriques dans des tubes en plastique pour les protéger.


Conclusion :


Le tandem Pino est le vélo idéal pour la grande randonnée et pour transporter un enfant en toute sécurité.

Il est très facile à  assembler et à  désassembler. Un peu d'habitude est toutefois nécessaire pour joindre les deux parties du cadre. Les deux cadres doivent être impérativement parallèle et il ne faut pas chercher à  rentrer une rotule après l'autre !

Des petites améliorations seraient intéressantes pour faciliter les adaptations personnelles : filetage du siège, porte-bidons sous le siège avant, filetage d'origine sur le guidon pour installer un compteur ou un GPS (type support compteur type Minoura), ...

Quelques autres modifications sont à  prévoir (elles sont même indispensables !) pour sécuriser le tandem :

- protéger des fils électriques à  la jonction des deux parties du cadre (voir post forum),
- installer des attaches en plastiques pour les tubes de protection de la chaîne avant.


Par ailleurs, j'aurai souhaité que :

- les parties du cadre soient protégées par un cache plastique souple. En effet, lors de transports en voiture (ou autres), les deux parties du cadre o๠le système de raccord sont visibles ; elles sont à  « nu ». Le cadre pourrait être alors endommagé ou tout simplement pourrait se remplir d'eau en cas de fortes pluies.

- les pièces plates (notamment au niveau de l'axes des roues arrière)du cadre (pas les tubes) sont mal « préparées». Elles ne sont pas ébavurées et semblent avoir été soudées et peintes sans avoir été préalablement poncées ou polies.

Retrouvez toutes les photos détaillés du Pino dans la galerie photos : ici


Nouveau commentaire en 2011, voir forum pour plus d'informations
---------------------------------------------------------------------------------------------



Il est apparu que le tendeur de réglage de la chaine peut se bloquer s'il est trop serré. Il convient de respecter les couples de serrage . Si vous constater un blocage, vous devez alors démonter l'ensemble du siège et le tendeur de chaine. taper légrement sur le cône de serrage pour le débloquer et remonter l'ensemble.

Par ailleurs, la chaîne avant du stocker avant passe près du cadre au niveau du plateau arrière gauche. Il faudra prendre en compte cet aspect technique si vous on modifie le nombre de dents du plateau arrière gauche.

   
Voir cet article au format PDF Imprimer cet article
Les forums des utilisatateurs Pino Hasebikes