Index des forums de pinohase
   Autres discussions générales
     Cycloterriens : Petit bilan de notre Pino après 18000km
Enregistrez-vous pour poster

Par conversation | Les plus récents en premier Sujet précédent | Sujet suivant | Bas
Expéditeur Conversation
Cycloterre
Envoyé sur :  14/09/2012 18:00
Inscrit le: 11/06/2011
De: Espalion
Envois: 18
Cycloterriens : Petit bilan de notre Pino après 18000km
Bonjour à tous !

Régine et moi-même (Grégoire) sommes partis le 21 Mai 2011 pour notre voyage de noces de 3 ans autour du monde à bord d'un (vous l'aurez deviné) PINO !

Image redimensionnée

Voici un petit compte-rendu de notre monture après plus de 18000km en Amérique du Canada au Pérou (nous sommes à Cusco en ce moment). Il s'agit d'un modèle alu acheté en Mars 2010.
Commençons d'abord par les points positifs :
- Il s'agit d'un concept absolument génial dont nous sommes tombés amoureux dès les premières secondes de notre premier essai.
- Il s'agit d'un drôle de tandem qui ne laisse pas indifférents les gens que nous croisons. Impossible de passer inaperçus. C’est à la fois un handicap et un avantage car cela facilite les contacts.
- Le principal avantage du Pino par rapport aux autres tandems est de permettre aux 2 passagers d’avoir une vue dégagée vers l’avant et de pouvoir discuter sans avoir à hurler. Et puis la place avant est très confortable (on est assis comme dans un transat !).
- Il est très stable. Nous n'avons aucune chute à déplorer. Pourtant, une fois, nous n'en sommes vraiment pas passés loin en freinant sur une flaque d'huile. La roue avant a chassé sur le côté sur bien 30cm jusqu'à sortir de la flaque d'huile. Puis, quand l'adhérence a repris, nous avons repris notre course presque comme si de rien n'était !
- Il se comporte très bien sur les pistes (nous avons la fourche Spinner Grind). C'est un vrai vélo tous chemins.

Vu son prix (5000€ avec l'option Rohloff pour le notre), le Pino se positionne clairement dans la catégorie des vélos haut-de-gamme. Pourtant, avec le temps, nous avons pu nous apercevoir d'un bon nombre d'imperfections indignes d'un vélo de cette catégorie :
- Premier problème, et pas des moindres, nous avons cassé le cadre. La soudure au niveau de l'attache entre les 2 parties du cadre a lâché... Nous n'avons pourtant que très peu roulé sur des pistes, Régine et moi-même pesons à nous deux 130 kilos tout mouillés et nous avons déporté un maximum du poids de nos bagages dans notre remorque BOB. En faisant une petite recherche sur Internet, nous avons vu que nous étions loin d'être les seuls à avoir eu le problème. Bon, on a un peu l'impression d'être pris pour des testeurs pour cette nouvelle version du cadre (le cadre était livré non démontable et en acier peu de temps avant). Résultat, Hase a promis de nous fournir la nouvelle version du cadre, renforcée à cet endroit, qui sera disponible 3 mois plus tard. En attendant celui-ci, nous avons dû ressouder notre cadre. Soudure qui lâchera au bout de 1000km. Nous avons alors ressoudé la ressoudure qui a, elle, tenue jusqu'à recevoir le nouveau cadre. Ce dernier nous a été envoyé par DHL aux frais de Hase au Mexique (au moins un bon point pour Hase car il y en avait pour 250€ de frais de port).

Image redimensionnée

- Les freins Magura Louise fournis avec notre Pino ont posé de gros problèmes. La forme du guidon du Pino impose que les poignées de freins soient positionnées verticalement. Et dans cette position, elles ne fonctionnent pas correctement (elles sont faites pour fonctionner en position horizontale). Nous devions souvent “pomper” sur les poignées pour récupérer de la puissance. Résultat, après une traversée des Montagnes Rocheuses pas très rassurés, nous les avons changés à Vancouver pour des freins à disque Avid BB7 à câbles cette fois. Plus de problème de positionnement des manettes de frein, les câbles sont plus faciles à bricoler au milieu de rien qu’une gaine hydraulique et, enfin, ils résistent mieux à la surchauffe des disques dans les descentes très pentues (pas de risque d’ébullition du liquide de frein). En plus, le freinage est aussi puissant qu’avec les Magura. Bref, on en est très contents !
- Nous avons cassé la flasque (là où les rayons viennent s'attacher) du moyeu Rohloff. Avant cela, nous avions cassé 2 rayons sur la roue arrière. Rohloff nous a alors renvoyé une nouvelle roue à nos frais (frais de port pour le Pérou de 250€), eux n'ont payé que le prix de la nouvelle flasque. Nous avons maintenant une jante Rigida Andra 40 qui a des trous pré-orientés. Après discussion avec Rohloff, nous nous apercevons que la jante Schurmann fournie avec notre Pino n'est tout simplement pas compatible avec un moyeu Rohloff. En effet, d'après la documentation du moyeu, étant donné la petitesse des rayons sur une roue montée en Rohloff, on ne doit utiliser que des jantes avec des trous de rayons pré-orientés, ce qui n'est pas le cas de la jante Schurmann. Du coup, les rayons ne sont pas bien dans l'axe au niveau des têtes et ça force "de côté". Résultat, les rayons finissent pas casser à ce niveau. Ensuite, d'après Rohloff, il paraitrait que notre casse de flasque soit causée par ces casses de rayons qui ont complétement déséquilibré les tensions des rayons.
- Le montage du Rohloff sur notre Pino n'est pas fait dans les règles de l'art. Après la casse de la flasque, je dois dire que j'ai bien lu la documentation Rohloff. J'ai pu constater alors pas mal de problèmes sur notre Pino :
* Rohloff conseille d'utiliser leur gaine à fils torsadés et coeur téflon avec évasement à l'extrémité. Une gaine classique à fils longitudinaux est utilisée sur notre Pino...
* Un des avantages du Rohloff est d'avoir une ligne de chaîne parfaite et donc une usure de la chaîne très retardée. Sur notre Pino, la chaîne n'est pas du tout alignée... On obtient cet alignement en jouant avec des entretoises qu'on vient placer entre le plateau et le pédalier.
* Notre Pino a été livré avec un pignon de 17 dents et un plateau de 52 dents. A part si on a envie de pouvoir pédaler jusqu'à 70km/h, qui utilise un développement pareil avec un Rohloff ??? Résultat, nous avons dû changer le plateau pour un 42 dents beaucoup plus adapté.
Bref, on a l'impression que ce Rohloff a été monté par quelqu'un qui ne s'est même pas donné la peine de lire la notice !
- Le système de tendeur de la chaîne avant n'arrête pas de se desserrer.
- La direction prend souvent du jeu au niveau du raccord entre la tringle et la fourche. On doit alors finement rerégler le serrage de la vis à ce niveau.
- Il y a toujours des bruits qui apparaissent ou disparaissent à différents niveaux du Pino.
- La mousse du siège est tombée en poussière après 2 ans d'utilisation.
- Les bouchons de la béquille 100 kilos ne sont pas solides. Nous avons fini par faire souder des petites plaques de métal aux extrémités de la béquille. Résultat, le vélo est beaucoup plus stable sur terrain meuble car il y a une plus grande surface d'appui. Pourquoi la béquille n'est-elle pas ainsi d'origine ?

Nous pouvons voir que la liste des défauts est tout de même assez longue. De plus, deux des accessoires fournis ne sont tout simplement pas compatibles : les freins Magura Louise et la jante Schurmann avec le moyeu Rohloff. Pas très sérieux pour un vélo "haut-de-gamme"...

Suite à nos différents déboires (la casse du cadre et la casse de la flasque du Rohloff qui nous a immobilisés un mois et demi au Costa Rica et nous a coûté 300€), nous avons demandé à Hase de reconnaître le fait que la jante fournie n'était pas compatible et de nous rembourser ces 300€. Ils ont tout simplement refusé. Nous nous attendions à un peu plus de considération de la part d'un fabricant de vélos de voyage très chers dont les ventes sont sûrement très proportionnelles à leur réputation.

Pour conclure, nous sommes toujours très amoureux du "concept" du Pino, mais nous sommes carrément fâchés avec Hase dont nous ne ferons plus la publicité.

Vous pouvez retrouver le récit de nos aventures sur notre Blog : http://cycloterriens.wordpress.com/

Merci pour ce beau site consacré au Pino.

Les Cycloterriens
pinohase
Envoyé sur :  14/09/2012 19:22
Administrateur
Inscrit le: 01/04/2009
De: Paris
Envois: 856
Re: Petit bilan de notre Pino après 18000km
Bonsoir Régine et Grégoire,

Nous vous remercions tous pour votre retour utilisateur sur le tandem Pino. Votre avis est très détaillé et il permettra aux futurs acquéreurs d'acheter leur Pino en connaissance de cause et aux actuels possesseurs de faire évoluer le leur !

Tout d'abord, la communication avec Hase n'est pas toujours simple. Je pense même que Hase nous oublie, nous les utilisateurs !! J'ai croisé sur le salon de Paris Karim et Mme Hase : ils sont sympas, affables sur le stand mais cela s'arrête là. Hase ne m'envoie jamais d'informations.

Oui, je suis un simple client et le point d'entrée pour être en contact direct c'est le revendeur mais Hase oublie un peu vite que nous sommes nombreux à lire et consultés le site dans le monde entier : http://www.pinohase.fr/uploads/56d46208-ab0a-09d6.pdf

J'ai posé récemment à Hase la question de la fiabilité du cadre dans un usage type "tour du monde" et sur les soucis rencontrés par certains sur la toile du siège. Aucune réponse à ce jour

Citation :

Cycloterre a écrit :
.. nous avons déporté un maximum du poids de nos bagages dans notre remorque BOB.


Globyz a cassé aussi sa flasque de Rohloff et des rayons à gogo ! Ne doit-on pas en conclure qu'il y a une incompatibilité Pino - remorque mono-roue ?

Sur mon Pino, je n'ai jamais cassé de rayon ni mon Rohloff alors que nous avons souvent approché la limite des 225 kg. Pourquoi pas interdire la mono-roue et recommandé uniquement la remorque deux-roues. Sur mon tricycle couché, HP Velotechnik a procédé ainsi et développé une pièce spéciale pour la remorque Weber (Vitelli).

Citation :
Les freins Magura Louise fournis avec notre Pino ont posé de gros problèmes.


Je ne suis pas certains que les freins Magura posent problème bien que je rencontre aussi le même problème avec le frein avant de mon Pino. Il a été purgé une fois en magasin et le problème est réapparu.

A mon avis, les freins sont techniquement très bon, puissant ... mais le remplissage du fluide est mal fait. Je pense qu'il n'est pas correctement réalisé et que de l'air s'infiltre dans les tuyaux (pb de bien posé presque horizontalement le réservoir). Tôt ou tard le problème réapparait si la purge n'est pas correctement réalisée. J'ai aussi eu le même problème sur mon trike et il a disparu après que j'ai purgé moi-même le frein Magura en suivant pas à pas la vidéo officiel Magura.


Citation :

Nous avons maintenant une jante Rigida Andra 40 qui a des trous pré-orientés. Après discussion avec Rohloff, nous nous apercevons que la jante Schurmann fournie avec notre Pino n'est tout simplement pas compatible avec un moyeu Rohloff. En effet, d'après la documentation du moyeu, étant donné la petitesse des rayons sur une roue montée en Rohloff, on ne doit utiliser que des jantes avec des trous de rayons pré-orientés, ce qui n'est pas le cas de la jante Schurmann.


Image redimensionnée

Image redimensionnée

En comparant ma jante arrière (modèle 2009) avec celle de Hogo (modèle 2010), nous avons effectivement constaté que les œillets n'est pas inclinés de la même façon : ok pour 2009, mauvais pour 2010. Il y a du avoir un changement de modèle Schurmann chez Hase entre-temps

Il serait intéressant de faire un résumé des types de jantes et des améliorations apportés par les utilisateurs dans les prochaines semaines.

Citation :
Notre Pino a été livré avec un pignon de 17 dents et un plateau de 52 dents. A part si on a envie de pouvoir pédaler jusqu'à 70km/h, qui utilise un développement pareil avec un Rohloff ??? Résultat, nous avons dû changer le plateau pour un 42 dents beaucoup plus adapté.

Tout à fait raison, nous sommes passer au 44*17 dents pour notre part car il était impossible de monter un col en montagne avec le 52*17 dents.

Citation :

- Les bouchons de la béquille 100 kilos ne sont pas solides. Nous avons fini par faire souder des petites plaques de métal aux extrémités de la béquille. Résultat, le vélo est beaucoup plus stable sur terrain meuble car il y a une plus grande surface d'appui. Pourquoi la béquille n'est-elle pas ainsi d'origine ?


C'est vrai que les bouchons plastiques, c'est "nul" et j'envisage aussi de souder une pièce ronde (légèrement emboutie) à la place de mes bouchons usés !

Marc.


Fichier(s) joint(s) :
rigida_andra_40.jpg
rigida_andra_40_2.jpg
fleur_
Envoyé sur :  15/09/2012 12:21
Accro
Inscrit le: 08/05/2012
De:
Envois: 193
Re: Petit bilan de notre Pino après 18000km
Comme je l'ai expliqué dans un autre post, nous avons transformé notre Pino pour installer un Rohloff.

L'installation a été faite par un vélociste qui est revendeur Hase mais aussi technicien certifié Rohloff.

Il a aussi proposé une jante Rigida Andra spéciale pour moyeu de gros diamètre (Rohloff et aussi moyen moteur électrique)et a en plus proposé un moyeu 36 rayons.

Tous cela ne coute pas plus cher qu'une jante inadaptée (la jante Andra n'est pas particulièrement chère) et le moyeu coute le même prix en 36 rayons qu'en 32 rayons.

Le tout, installation comprise, nous a couté un peu moins cher que l'option Rohloff de Hase alors que nous avons en plus une roue AR complète de Pino avec son freins a disque et la cassette + les deux dérailleurs + les bar ends.

Hase devrait au moins utiliser une jante adéquate et le moyeu 36 rayons. Pour le prix, c'est quasiment la même choses chez tous les fabricants : on fait payer le prix complet de la transmission Rohloff sans déduire le prix de la transmission dérailleurs qu'elle remplace.

Pour l'alignement de la chaine, avec notre pédalier Stronglight, il est parfait (sur le grand plateau). Je pense que cela dépend du type de pédalier, il y a maintenant une foultitude de "standard" de montage de boitier de pédalier.

Pour le développement, c'est un peu plus délicat car la plage de 526% du Rohloff est un peu juste pour convenir aussi bien a ceux qui roulent vite et peu chargés en terrain plat ou vallonné et ceux qui fond des voyages au long cours en montagne avec un vélo très chargé.

La solution que nous avons retenue est de conserver le dérailleur AV avec les deux plus grands plateaux : le grand plateau donne une gamme de développement pour terrain plat/vallonnée, le plateau moyen pour la montagne.

Pour les freins a disque, le freinage en montagne sur un tandem est une problème difficile a résoudre. Les freins hydrauliques sont sujet a surchauffe avec ébullition du liquide, les mécaniques doivent être fréquemment réajustés, un disque AV sur jante n'est pas une bonne option sur une roue de 20". Il faudrait un double disque AV comme en moto mais cela n'existe pas en vélo. Hope a par contre un disque ventilé qui d’après eux s'echauffe beaucoup moins vite ?
Traxsonic
Envoyé sur :  16/09/2012 02:07
Régulier
Inscrit le: 05/10/2011
De: Bruxelles
Envois: 69
Re: Petit bilan de notre Pino après 18000km
Salut a tous !

J'arrive un peu en retard mais voici mon bilan avec Pino après 1200km.

J'ai lu pas mal sur les blogs des gens qui sont partie en tour du monde en Pino pour savoir quel genre des problèmes techniques on peut s'attendre.

En regardant le catalogue Hase, le prix des options plus haut de gamme est très cher comparé au prix de composant seuls qu'on puisse trouver sur le net.

Je me suis donc lancé dans la construction de mon Pino à partir du kit cadre Alu 2011.

Le kit comprends le cadre, fourche rigide, siège avant, tige de selle, manivelles avec plateaux 38d avant et 52d arrière et les axes de pédaliers.

Fourche:
J'ai pris option fourche White Brothers RC80, certes plus cher que la Spinner mais c'est pas la même gamme, RC80 est une (très bonne) fourche VTT (made in USA) classique qui était réduite par White Brothers et certifié pour utilisation tandem. C’es une fourche avec des pièces usinés CNC (c’est un peu la marque de fabrique de White Brothers) qui sont robustes, peuvent être maintenu sans problème pendant des années.

On retrouve beaucoup plus de réglages (pression d’air, rebond, compression) que sur Spinner, on peut vraiment configurer la fourche pour le terrain / poids / confort recherché.

Elle est également plus robuste : plongeurs de 32mm alors que sur Spinner c’est que 25mm qui joue énormément sur le rigidité de l’ensemble (Sur fourches Spinner, Hase monte un adaptateur spécial pour étrier de frein avant depuis peu de temps suite a des cas de casse de bas de fourche au freinage)

Peinture:
Le cadre était livré sans peinture, il était très difficile de trouver la couleur qui nous plait et que Hase peut faire. Nous voulions un vert métallisé, pas possible d'après le sous traiteur de Hase qui fait la peinture. Du coup j'ai trouvé un artisan local qui m’a fait couleur verte métallisée (powdercating) pour 150Eur.

Axe de pédalier:
Les axes de pédaliers de Hase étaient remplacés par SKF BAS-600 ils ont les roulement à rollers coté plateaux, sont scellés et garantie 10 ans roulements inclus.

http://www.compasscycle.com/bb_SKFBAS_jis.html

SKF c'est la référence des roulements industriels, j'ai choisi donc leur faire confiance.

Plateaux:
J'ai remplacé les plateaux d'origine par plateaux réversibles de marque Thorn, usinage CNC en alu 7075T.
40d en arrière
38d en avant
34d sur la roue libre de pédalier arrière (pour diminuer fréquence de pédalage de stocker)

J'ai ajouté aussi les disques de protection Thorn sur chaque plateau.

Roues:
Montage arrière avec la roue HALO SAS 48h avec Rohloff monté sur des flasques Vittorio (300 Eur pour les flasques) cela a permis de faire une roue super solide.

Jantes HALO SAS sont des jantes de DJ/Downhill indestructibles, double fond et double rivetage, 36mm de largeur.

J'ai prix des rayons Sapin Strong single butted 2.3-2.0, single butted veut dire que ils sont plus épais coté coude, on peux donc les couper pour adapter a la longueur voulu. Les rayons double butted sont plus épais aux 2 extrémités il faut donc les acheter a la bonne longueur.

J'ai fait montage maison avec nipples Sapim polyaxe qui peuvent s'incliner jusqu'ai 9 degrés pour s'aligner sur le rayon.

J'ai fait le montage en 3x croisements qui a permis d'avoir angle rayon / jante dans le 9 degrés compensé par les nippes.

Roue avant fait maison aussi, avec nouveau moyeu dynamo SON28 Jante 36 troues MX20 de HALO aussi, même construction que SAS double fond/ double rivets mais en 20 pouces.

Rayons Sapim Strong 2.3-2.0, Sapim polyax nipples et construction en 3x croisements.

Pneus:
Avant: Schwalbe 20x1,75 Marathon Plus
Arrière: Schwalbe 26x2.00 Marathon Plus Tour

Freins:
Hope Tech V2 EVO avec disques ventilés de 203mm avant et arrière.

J'ai déjà utilisé Hope V2 sur mon VTT la puissance de ces freins est monstrueuse. Superbe modulation, aucun problème de surchauffe / perte de puissance dans les Alpes.

Eclairage + Electricité:
SON Edelux avec B&M TOPLIGHT Line brake plus sur le Pino.
Avec un coupleur B&M pour la remorque sur laquelle j'ai installé 2 x TOPLIGHT Line brake plus en arrière.
B&M E-werk pour recharger GPS/téléphone.

Bilan d'après 1200 km:
On a effectué déjà 3 voyages, 2 petits de 200km environs, puis on a fait une traversé d'Autriche cet été 700 km à travers des Alpes. Plus quelques sorties de weekend en Belgique.

J'ai amené toute la famille sur le Pino avec ma femme comme stocker et notre fils a l'arrière dans son Chariot CX-1.

Pour l'Autriche notre itinéraire était le suivant:

http://www.everytrail.com/view_trip.p ... 0f3eb4a55da523c9b1cff1a72

En partance de Suisse on restait dans les montagnes la 3/4 du temps. Au début les routes étais plutôt les pistes VTT (parfois singletrack) les vallées sont assez étroites à 1200 - 1000m d'altitude, on a eu même quelques surprises comme traversé des mini rivières de 5-6m de large, 20 cm de profondeur qui coupent les pistes dans la montagne.

On était au maximum de chargement sur le Pino, avec 55kg de bagages sans compter la remorque et les affaires à l'intérieur.

La fourche VTT a bien servi car parfois la piste était très défoncée, on a donc pu tester les capacités de Pino en VTT avec charge maxi.

Le résultat était très satisfaisant, on a pas eu de chute, Pino étant très stable une fois chargé (on a mis pas mal des choses lourdes dans les sacoches avant qui sont très basses).

Coté freins on a réussi a faire des descentes a 15% sans besoin de s'arrêter pour refroidir, par contre il faut avoir une technique de freinage adapté. Il ne faut surtout pas tirer la manette de frein en permanence pour stabiliser la vitesse, c'est le meilleur moyen de cramer les disques et faire bouillir le liquide de freinage.

Il faut alterner les phases de freinage (4-5sec) et phases sans freins pour permettre refroidissement. Avec une vitesse de descente de 20-30km/h il y a suffisamment de flux d'air pour permettre de descendre la température avant la prochaine phase de freinage.

Seule problème c'est d'avoir assez de flux d'air, si la vitesse de descente et basses (10km/h) a cause de l'était défoncé de la piste, il faudra s'arrêter au bout de quelques kilomètres par précaution. En Suisse on avant une descente comme ça, sur petite piste qui zigzagué sans moyen de relâcher freins, heureusement c'était assez court car en bas j'ai vérifié la température et bas de la fourche était autour de 50 degrés, l'étrier était probablement a plus de 100 degrés.

Sur une descente rapide de 15%, avec alternance de freinage, en bas de parcours je pouvais laisser ma main sur bas de fourche sans problème, la température était bien inférieure.

Les gens qui utilisent freins a disques avec câbles, il faut vérifier si étrier n'as pas des pièces en plastique pour le réglage des plaquettes, Avid BB-7 en a et cette pièce a tendance à fondre selon plusieurs témoignages des utilisateurs des tandems classiques.

Après 1200km seuls souci tait que toile de siège avant a commencé à ce déchirer, le reste tien bon ! Pas un seul rayon cassé / 0 crevaisons jusqu’ai présent. L’ai vérifié les roues après le retour sur le stand, jeu latéral de ¬±0,05mm comme après la construction ;)

Voila c'est tout pour le moment à bientôt !

/Trax
pinohase
Envoyé sur :  16/09/2012 11:08
Administrateur
Inscrit le: 01/04/2009
De: Paris
Envois: 856
Re: Petit bilan de notre Pino après 18000km
Bonjour et merci pour ce retour d'informations très techniques. Le montage de votre Pino est vraiment au top ! Du beau travail avec des accessoires bien réfléchis

Citation :
Traxsonic a écrit :
Hase monte un adaptateur spécial pour étrier de frein avant depuis peu de temps suite a des cas de casse de bas de fourche au freinage).[/quote]
A votre avis, la modification concerne le problème de réglage de la fourche comme celle de Jauphwra ? Si vous l'avez monté, auriez-vous une photo pour comparer ?

Image redimensionnée

Citation :
Traxsonic a écrit :
J'ai pris des rayons Sapin Strong single butted 2.3-2.0, single butted veut dire que ils sont plus épais coté coude, on peux donc les couper pour adapter a la longueur voulu.

A quelle longueur les avez-vous achetés et comment vous les avez recoupés ? Une petite disqueuse pour ne pas surchauffer le rayon et après vous avez refait le filetage avec une filière ?

Citation :
Traxsonic a écrit :
Hope Tech V2 EVO avec disques ventilés de 203mm avant et arrière.

Les plaquettes Hope sont-elles facilement disponibles en magasin de cycle ? La purge est-elle aisée à réaliser sur ce modèle ?


Traxsonic
Envoyé sur :  16/09/2012 12:19
Régulier
Inscrit le: 05/10/2011
De: Bruxelles
Envois: 69
Re: Petit bilan de notre Pino après 18000km
Bonjour et merci pour les compliments ;)

Alors pour la fourche, j'ai installé adaptateur Hope pour disque 203mm.

Le seul léger souci c'est que les disques ventilés sont flottant, ie il y a une partie centrale (spider) en alu CNC et la partie extérieure en acier qui est riveté dessus. Cela réduit transfert de température et la déformation de la partie acier lors du freinage et ajoute aussi la rigidité latérale.

Le souci est que ce disque est un peu large, du coup lors de l'installation j'ai vu que il y a un petit frottement sur coté intérieur de la fourche.

J'ai utilisé une lime pour enlever 0,5mm de matière sur une petite surface de la fourche juste pour éviter le bruit de frottement, puis j'ai mis un coup de peinture noire, on voit plus rien ;)

C'est un souci qui peut arriver avec une certaine combinaison de moyeux / disques. Un moyeux différent peut avoir les 6 points d'attache de disque légèrement vers intérieur et ce problème sera as la.

Meme chose avec un disque classique (acier plein) qui est plus fin.

L'adaptateur Hase je l'as vu sur un nouveau Pino fraichement reçu chez A-Bikes, la forme un peu différente, réduit peut être le stress sur bas de la fourche en freinage. Quoi qu'il en soit, la RC80 est plus solide donc j'ai pas cherché à me procurer cet adaptateur.

Pour les rayons j'ai les ai acheté un pack de 100 x 250mm puis coupé en 230mm pour arrière et 185mm pour l'avant.

Pour les couper j'ai demandé a A-Bikes, le propriétaire a reçu une machine pour couper des rayons (Phil Wood) du coup j'ai profité pour la roder ;)

http://www.philwood.com/products/tools/spokemach.php



Il a fallu 10-15min pour couper tout le paquet et mettre le filetage. D'ailleurs le filetage est fait par pression et non pas usinage (qui implique qu'on enlève de la matière avec une filière rendant les rayons moins solides à cet endroit la).

Pour les plaquettes Hope, elle sont généralement dispo dans les magasins orienté VTT, c'est une des référence dans le domaine un peu comme Magura, Shimano ou Formula. Ils sont dispo sur le net couramment.

Pour la purge elle est facile, petite video pour montrer ça:




Il y a pas besoin d'outils spécial, même si Hope vends un kit de purge, le seul point délicat c'est la "roulade" de la diaphragme en caoutchouc pour évier des bulles d'air ainsi que serrage des vis du capot de levier, faut pas serrer beaucoup sinon on écrase le caoutchouc dessous et ça peut cause des fuites.

A bientôt!

/Trax




Benes31
Envoyé sur :  02/10/2012 16:14
Aspirant
Inscrit le: 20/07/2010
De: Bordeaux
Envois: 31
Re: Petit bilan de notre Pino après 18000km
Salut a tous,

Nous sommes egalement en voyage en Pino. En ce moment en Malaisie, nous allons au Japon. Le blog parle mieux de tout ca :
http://d-un-tour-de-roue.blog4ever.com

Notre Pino option Rolhoff a ete achete en Septembre 2010. Deja 8000km depuis la France (plus 2000 avant le depart) soit 10000km au total.
On avait pas mal lu le forum avant de partir et constate quelques problemes notamment :

A. Casses de rayons sur la roue arriere. Nous avons casse 5 rayons en 15 jours en Corse avec la jante Schurman.

- Solution 1 : Nous avons change la jante par SAS HALO avec 32 rayons SAPIM simple butted 2.3 et 2.0. Ca frotte un peu pour passer dans les oeillets du moyeu mais une fois bien equilibres, ca ne bouge plus. J'ai fait le montage moi meme en une soiree (aucune experience sur le sujet avant de le faire) puis l'ai amene chez un velociste pour l'equilibrage.

- Solution 2: Allegement du materiel. Popotte Titane, rechaud bois leger, peu de vetement de rechange, pas trop d'electronique. En tout on roule avec 30 kilos de bagages peut etre 40 au max avec le plein d'eau et de bouffe et saccoches comprises. Pas besoin de remorque.
Si on devait preparer a nouveau le meme voyage, je pense qu'il est possible de descendre en dessous des 20 kilos (moins d'affaires = moins de sacs).
Si vous voulez plus d'infos sur l'allegement, allez voir sur cette mine : http://www.randonner-leger.org
Y'a de quoi y passer quelques nuits, mais quel bonheur dans les cotes.

Aucune casse de rayon depuis le depart.

B. La bequille porte bagage nous semblait un peu nase et bien chere. Du coup beau papa nous a fait un porte baggage de compete. Un peu plus lourd que l'original mais pas de soucis.

C. Les poignees sont pourries. Sur les poignees en option a 79 euros la mousse se decomposait au bout de quelques sorties seulement. Remplacee par des poignees en caoutchouc 4 euros. Pas de probleme depuis a part de l'usure.
La poignee gauche (en face de la poignee Rolhoff) qui me coupait la circulation a ete remplacee par une poignee Ergon GS1 je sais plus quoi, c'est mieux mais c'est quand meme pas genial.

D. La selle a ete changee par une Brooks Flyer. C'est quand meme dingue que sur un sujet aussi sensible et personnel que le *** on n'aie le choix que dans la selle d'origine.

E. Un seul emplacement pour installer un porte bidon, inaccessible en roulant. De plus, vu l'ecartement des tubes du cadre comment veux tu mettre une bouteille de plus de 0.5L. Sur les velos de voyage pour une personne il y a souvent trois emplacements, cherchez l'erreur.
Du coup on a fixe avec des colliers de plombier en acier 2 portes bidons pour grosse bouteille Topeak pour 1.5L. ca devient un peu plus serieux pour deux.

Pareil pour le remplacement du plateau 52 par un de 42.

Au final ca donne ca :
http://www.flickr.com/photos/duntourd ... /in/set-72157631656743973

Pour un velo qui se dit prevu pour le voyage et qui coute quand meme quelques mois de salaire je trouve tout ca un peu NASE(Bikes, jeu de mot).

Vue que la politique de Hase ne semble pas etre de contenter ses clients, le mieux est surement d'acheter le cadre nu et de se pencher sur les accessoires (posts ci dessus).

Vive le voyage a velo.

Benes
Par conversation | Les plus récents en premier Sujet précédent | Sujet suivant |

Enregistrez-vous pour poster
 
Les forums des utilisatateurs Pino Hasebikes